Accueil Editorial N’est-ce pas un jeu de coquins ?

N’est-ce pas un jeu de coquins ?

375
0
PARTAGER

Le week-end du 28 au 30 octobre 2016, cette nouvelle circulait à flot sur les réseaux sociaux : « Flash…. Dernière heure. Une réunion top secrète a été tenue ce matin tôt en la résidence privée de Monsieur Privert, des personnalités importantes dont deux membres influents de l’actuel Conseil Electoral, les ministres de la Justice et de l’Intérieur y ont pris part. Au menu des discussions, un moratoire d’un mois pour l’organisation des élections va être sollicité par Privert en réponse à la lettre à lui adresser par le Conseil Electoral lui octroyant 10 jours pour rendre accessibles et fonctionnels certains centres de vote. Ce qui rapporte au 19 Décembre 2016 la nouvelle date projetée pour les élections. Dans le cas contraire, Monsieur Privert s’est déjà résolu de présenter à la nation sa démission qui sera suivie de celle du Conseil Electoral en bloc. A suivre…… »

Le 27 octobre 2016, Léopold Berlanger, Président du CEP a écrit au Président Provisoire, Jocelerme Privert lui donnant dix (10) jours pour prendre les dispositions nécessaires afin de réhabiliter plus de deux cents (200) écoles détruites qui étaient destinées comme centre de votre, rendre accessible ces centres et demander à certains maires de mettre des institutions qui sont sur leur contrôle à la disposition de la machine électorale.

Cette lettre, selon certains, est annonciatrice. C’est un message envoyé à l’ avance par le CEP pour dire que les élections ne seront pas possibles le 20 novembre à venir. Plus de deux cents écoles détruites, le pouvoir en place peine à orienter et contrôler la distribution de l’aide humanitaire. Comment cet Etat, impuissant face à cette situation, va pouvoir réhabiliter ces écoles et les rendre accessibles?

Le CEP donne la garantie à 100% pour la tenue des élections en ce qui le concerne. La Présidence dit avoir donné des instructions claires aux acteurs concernés de mettre les bouchées doubles afin de répondre à la demande du CEP d’ici au 13 novembre 2016.

Ces deux importantes instances déclinent déjà toutes responsabilités. L’on sent déjà que les acteurs rencontrés par Jocelerme Privert au Palais National le 27 octobre 2016 seront responsables de la non-tenue des élections le 20 novembre prochain. Question d’avoir un fusible.

L’on se souvient du 12 janvier 2010, le pays a été saccagé, dévasté, plus de 300,000 morts, plus d’un million de maisons détruites. Le gouvernement Préval/Bellerive a su organiser des élections et installer un président le 14 mai 2011.

Antonelly Tony Claude FRANCOIS

antonelly.francois@plug.ht

LAISSER UN COMMENTAIRE