Accueil Santé Les Infections vaginales avec Dr. Frantz Jean Guillaume

Les Infections vaginales avec Dr. Frantz Jean Guillaume

3499
0
PARTAGER

En consultations surtout dans les zones reculées les femmes ont toujours tendance à dire aux médecins que j’ai une infection je vous rassure que cette assurance n’est pas suffisante pour désigner ta pathologie, il est toujours préférable de décrire les signes et les symptômes aux médecins genre de dire ce que vous sentez ce qui ne va pas normal.
Et bien aujourd’hui nous voulons vous parler des différentes causes des infections vaginales et dans la prochaine sortie nous vous parlerons de chaque pathologie séparée.
Tout d’abord c’est quoi une infection vaginale?
Terme général désignant l’ensemble des infections touchant tous les organes de l’appareil génital féminin : vagin, utérus, trompes et ovaires .
Les infections génitales proviennent généralement de l’extérieur du corps, le plus souvent par voie vaginale. C’est pourquoi la plupart de ces infections sont secondaires à des maladies transmises lors de  rapports sexuels. Toutefois d’autres infections proviennent parfois de l’organisme lui-même. C’est le cas des mycoses vaginales.
Les infections vaginales sont  causées par une bactérie qui infecte une partie des voies génitales supérieures. Les organes le plus souvent atteints sont les trompes de Fallope, les ovaires et l’utérus. Les bactéries le plus fréquemment responsables sont Neisseria gonorrheae et Chlamydia trachomatis, mais les bactéries qui se trouvent normalement dans le vagin et au niveau du col de l’utérus peuvent aussi être en cause.

Le col de l’utérus sécrète du mucus qui empêche généralement les bactéries d’atteindre les organes reproducteurs supérieurs. Les chercheurs sont d’avis que les bactéries migrent vers le haut lorsque ce mécanisme de défense habituel ne fonctionne pas de manière optimale (c.-à-d. durant l’ovulation et les règles).
Les facteurs de risque des infections vaginales incluent :
l’activité sexuelle;
être âgée de moins de 25 ans;
le nombre de partenaires sexuels (plus il est élevé, plus le risque est grand);
un problème actuel ou des antécédents d’ITS;
l’emploi de douches vaginales;
L’hygiène
la contraception au moyen d’un stérilet peut augmenter légèrement le risque des infections vaginales, mais seulement dans les 20 premiers jours après l’installation (un examen avant l’installation du stérilet et le traitement de l’infection, le cas échéant, réduisent ce risque).

Dr. Frantz Jean Guillaume

LAISSER UN COMMENTAIRE