Accueil Elections Le 20 novembre dans l’impasse

Le 20 novembre dans l’impasse

552
0
PARTAGER

Port-au-Prince, mercredi 2 novembre 2016. (PLUG.ht).- Suite à la rencontre des Sénateurs avec le Conseil Electoral Provisoire (CEP) le mercredi 2 novembre 2016 relative à la tenue des élections du 20 novembre, Hervé Lénine Fourcand, Sénateur du Sud, dit féliciter les Conseillers Electoraux qui ont montré leur bonne volonté de respecter l’échéance électorale.

Le Président du Sénat de son coté a expliqué la nécessité de l’organisation des élections. Selon M. Larêche, le travail est immense mais si la volonte est là, on peut y arriver. Il invite le CEP et l’Exécutif à s’accorder afin de permettre à la population de se rendre aux urnes le 20 novembre prochain.

« Si ces joutes ne sont pas organisées, Jean Léopold Berlanger aura des comptes à rendre à la nation », c’est la position de Jacques Sauveur Jean, Sénateur du Nord’Est, qui dit vouloir ressentir encore plus de volonté du côté du CEP. Il demande au Président de se mettre au diapason et ne pas se laisser jouer par des gens intelligents qui complotent contre le pays.

Selon une note de presse du bureau de communication de la Présidence en début de semaine, Jocelerme Privert a rencontré quelques acteurs importants qui doivent intervenir dans la réhabilitation des écoles nationales, presbytérales et congréganistes qui doivent servir de centre de vote pour les élections.

Rappelons que le porte-parole adjoint de la Présidence, Eddy Jackson Alexis, avait annoncé que la demande du CEP sera exécutée car le 13 novembre au plus tard ces écoles seraient prêtes pour accueillir les élections du 20 novembre 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE