Accueil Editorial J’ai vu venir la victoire de Jovenel Moise

J’ai vu venir la victoire de Jovenel Moise

4329
0
PARTAGER

Dans plusieurs de ses prestations musicales, Michel Martelly s’en prenait à la classe politique haïtienne. Des propos ronflant à l’ egard de Jean Bertrand Aristide. A un certain moment, il s’est autoproclamé « Président du Compas », ses amis l’appelaient « Président » tout court. Question de s’attirer des ondes positives.

L’on se souvient de la fameuse meringue carnavalesque de Mizik Mizik, titré « Ti Simone », qui a accusé Michel Martelly d’homosexualité. Ce dernier a su utiliser cette meringue pour “faire hit” et démolir Mizik Mizik sur le parcours carnavalesque en arborant une jupe courte, un top et performant des gestuelles de femmes.

Lorsque Michel Martelly s’est décidé à se porter candidat, il était la risée de tout le monde. Si et seulement si, Préval savait que Michel Martelly pourrait gagner les élections, il subirait le même sort que Wyclef Jean.

Lorsque les acteurs politiques ont pu réaliser le poids du chanteur comédien dans la course électorale de 2010, malheureusement pour eux, il était trop tard car la fièvre Sweet Micky avait déjà envahi le pays.

Arrivé à la magistrature suprême, Michel Martelly a vu de toutes les couleurs. Une opposition « tough» qui n’a laissé passer un jour sans soulever un dossier contre M. Martelly ou un membre de sa famille ou un de ses proches. Question de l’affaiblir et de le déstabiliser.

Michel Martelly, le génie politique

En 2010, René Préval a voulu se pérenniser au pouvoir, il a choisi son gendre Jude Célestin pour se succéder, mais comme l’a si bien dit le Député de Delmas, Gary Bodeau, le génie politique de Michel Martelly a réussi là où le grand, le maitre René Préval a échoué.

En choisissant Jovenel Moise, Michel Martelly s’est créé des ennemis dans le camp des « Tet Kale » qui a vu en Jovenel un petit paysan « yon ti nèg andeyò ». Mais Michel Martelly avait des yeux a lui seul pour voir Jovenel Moise.

Qui pourrait croire que Michel Martelly allait laisser tomber Laurent Lamothe au détriment de ce parfait inconnu ?

Michel Martelly avait Jovenel Moise depuis plus de deux ans comme candidat. Pourtant Jovenel ignorait tout ça.

Après que Jovenel Moise lui a présenté le projet de « Bananes », c’est à partir de la que le Président d’alors a jeté son dévolu sur ce jeune entrepreneur bourré de potentialités.

Je me souviens avoir suivi une présentation du projet par Jovenel où il expliquait les différentes façons qu’on peut utiliser le projet. Même ce que les paysans appellent « pòpòt bannann nan » sera utilisé pour faire des meubles, tableaux et autres.

Michel Martelly devrait se rendre en Europe pour une tournée officielle, il s’est fait accompagner de Jovenel Moise et c’est à partir de la que je me suis dit en bon haitien « istwa nèg sa yo long anpil ».

Lorsqu’on m’a annoncé que Jovenel Moise est le choix de Martelly, je n’étais pas surpris, parce que j’avais vu venir le choix tout comme j’avais vu venir la victoire de Jovenel.

D’où vient la victoire de Jovenel Moise ?
Je m’étais erroné en avançant cette phrase disant que « la popularité n’est pas transférable ». Michel Martelly m’a démenti. Il a su transférer sa popularité à son poulain et se démarquer au bon moment.

Il a présenté son candidat à tout le pays, il l’a accompagné quelques jours avant le lancement de la campagne officielle en 2015, l’a présenté à tout le monde et parle du projet de bananes qui est un atout pour le pays. Jovenel pourrait être minimisé mais avoir Martelly à ses cotes, les adversaires en avaient peur.

Le CEP de Opont a fait un travail colossal, mais vu la présence de quelques indésirables, qualifiés de corrompus par l’opposition politique, ce CEP a été dissout et ses élections ont été jetées à la poubelle.

Jovenel a fait le tour d’Haïti cinq fois en campagne électorale contre deux à trois fois pour les autres candidats. Jude a commis l’erreur de la médecine en 2 ans suivi du pont en 8 jours. Maryse Narcisse ne s’était pas présentée à aucun débat et n’a pas su justifier sa promesse de « dechoukay », Moïse Jean Charles a ralenti sa campagne par manque de fond et s’absentait au cours de la période de post Mathieu dans le grand Sud.

Alors, le seul candidat qui croyait aux elections était Jovenel Moise. Le seul avec un projet de société était lui. Le seul avec un effet de mode qui rassemble toutes les revendications de la population en vue de se nourrir était encore lui: Neg Banann nan. Et de surcroit il a perpétré un rêve cher qui rend Martelly constant: Vaincre la faim. Le peuple haitien n’est pas interessé à la politique politicienne; c’est ce que les politiciens traditionnels et certains directeurs d’opinions ont du mal à comprendre.

Antonelly Tony Claude FRANCOIS

antonelly.francois@plug.ht

LAISSER UN COMMENTAIRE