Accueil Editorial A qui profite l’évasion de la Prison civile de l’Arcahaie

A qui profite l’évasion de la Prison civile de l’Arcahaie

221
0
PARTAGER

Port-au-Prince, mercredi 26 octobre 2016. (PLUG.ht). La prison civile de l’Arcahaie a vécu une journée terrible le samedi 22 octobre 2016 suite à l’évasion de 173 prisonniers sur 266. Les informations qui circulaient sur les réseaux sociaux parlaient de « Kou monte » fomenté par le pouvoir en place afin de libérer des proches. Qui sait ?

Suite à l’annonce de l’évasion, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Camille Edouard Junior, accompagné de son collègue du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Francois Anick Joseph, s’est rendu sur les lieux afin de faire le premier constat.

Selon un bilan qui reste à confirmer, sur un total de deux cents soixante six (266) prisonniers, cent soixante treize (173) ont été échappés, quatre vingt treize (93) restés puis transférés dans un autre établissement pénitentiaire, une dizaine de prisonniers récupérés, deux (2) policiers blessés. Le prisonnier Wood Roméo a été tué après avoir escaladé un mur pour prendre la fuite. Le policier Fritz Gérald Fanéus (A3) a été tué par balles au cours de l’incident par l’un des évadés.

La PNH invite la population à la collaboration dans la chasse aux évadés.

Quel type de collaboration est possible, quand les autorités policières n’ont pas publié un nom, une photo et n’a donné aucun détail concernant les évadés ? Cette attitude de la PNH pousse certains à croire qu’il y a quelque chose de louche.

Le meilleur moyen pour un fugitif de laisser le pays est de prendre la route des frontières nous reliant à la République Dominicaine. Les autorités de la terre voisine se disent être prêtes pour empêcher aux évadés de fouler leur territoire mais pour y parvenir encore et encore la même chose, il faut que les autorités haïtiennes fournissent des informations sur les évadés (photos et fiches techniques).

Sur les photos propagées sur les réseaux sociaux, on a pu voir deux personnes au sol, baignant dans leur sang avec menottes aux mains, apparemment sans vie. Là encore, des gens avisés pensent que si c’est le cas, c’est une gaffe de la PNH car si ces deux prisonniers étaient menottés, cela veut dire qu’ils étaient maitrisés et pourquoi les tuer ?

Matthew vient de ravager le pays, le parlement est sur la voie du dysfonctionnement, l’insécurité bat son plein, une crise électorale à n’en plus finir, les haïtiens ont de quoi à se plaindre.

L’on se souvient de l’évasion de la prison civile de la Croix des Bouquets, certains l’avaient attribué au pouvoir Tèt Kale. Pour d’autres c’était une façon de libérer le fameux Clifford Brandt qui a été rapidement capturé avec l’aide de l’armée dominicaine.

Aujourd’hui 173 personnes qui devraient etre derrière les barreaux pour réfléchir et purger leur peine pour des actes commis, sont beaucoup plus libres que le vent.

A qui attribuer l’évasion de la prison civile de l’arcahaie ? Il y a une lenteur du coté du pouvoir en place dans la gestion de ce dossier. Incapacité ou fait exprès ?

LAISSER UN COMMENTAIRE